quinternaire monde the world nation

Connaître le Monde : de l'Univers à  La Nature - Son Fonctionnement - Son Histoire : du Big Bang à l'Apogée du Temps

Biosphère : lieu d'accueil du Vivant et de matérialisation de la Vie biologique

La présence à la Vie des individus, à travers leurs espèces, au sein des lieux et milieux d'accueil qui constituent la biosphère, repose sur la biosynthèse. Cette biosynthèse s'opère dans l'ensemble des lieux et milieux par les interactions entre les êtres vivants d'espèce végétale et d'espèce animale et, simultanément, par leurs interactions avec les rayons du soleil.

La Biosynthèse c’est le mécanisme amont qui permet de déclencher et de maintenir les fonctions avales, les fonctions métaboliques (respiration, circulation, digestion). En terme d’interaction avec le Soleil, la biosynthèse repose sur l’effet photoélectrique d’Einstein et son approfondissement par Compton, l’effet Compton. Les rayons du Soleil interagissent avec le sang des espèces animales et avec la sève des espèces végétales par l’intermédiaire d’un récepteur spécifique. Ces récepteurs vont délivrer aux organes, par l’intermédiaire de leurs cellules, l’énergie nécessaire pour remplir les missions qui leur sont dévolues au sein des fonctions métaboliques. Ce récepteur est constitué par l’association d’un pigment et d’un ion métallique. En terme d’interaction entre vivants, la biosynthèse c’est la chaine alimentaire. Les êtres vivants doivent se nourrir pour vivre. Se nourrir ou mourir ! Le vivant se nourrit du vivant. Pour se nourrir l’être vivant doit sacrifier un autre c’est une nécessité vitale absolue. Se nourrir ou mourir ! Quand on mange une salade, on doit la sacrifier au préalable en la vidant de son sang blanc (sa sève). Quand on mange un fruit, on sacrifie l’œuf d’un arbre ou d’une plante. Le rôle da la nourriture que l’on ingère est de récupérer les ions à forte action catalytique qui sont nécessaires à la formation des enzymes qui vont répondre aux sollicitations des organes pour leur fonctionnement quotidien. Nous les humains, nous fonctionnons avec des ions de fer. Ces ions nous sont fournis par la viande d’animaux à sang rouge. Cela veut dire qu’être végétarien ou végane consiste à recourir à cette pratique qui consista à nourrir les bovins et ovins avec de la farine animale. Et, à terme, avec les conséquences qui en ont résultées.

Eléments Composant la Biosphère l'Animal le Végétal

La Biosphère est le lieu et le milieu au sein duquel le vivant trouve les éléments nécessaires au fonctionnement de leur machinerie corporelle et de l'expression de leur métabolisme pour leur maintient en vie et en survie.
ElémentsBiosphèreAnimalVégétal 
Oxyg?ne50.0262.8177.9
Silicium25.80.00040.0093
Aluminium7.300.0025
Fer4.180.0050.0027
Calcium3.221.380.58
Sodium2.360.260.0393
Potassium2.280.220.2265
Magn?sium2.080.040.082
Hydrog?ne0.959.318.72
Titane0.4309.0E-5
Chlore0.20.180.07
Carbone0.1819.3711.34
Phosphore0.110.630.706
Soufre0.110.641.1037
Fluor0.100
Baryum0.0800
Mangan?se0.080.00010.00036
Azote0.035.140.825
Strontium0.0200
Zinc00.00250.00035
Cuivre00.00040.00025
Etain00.00020
Brome00.00020
Iode00.00010
Bore000.0007
Divers0.470.00020.00015
Eau6075
Substances min?rales4.32.45
Substances organiques35.722.5
Glucides6.218
Lipides11.70.5
Protides17.84

Le végétal - ion mg - sang blanc

Métabolime du Végétal

Pigment Chlorophylle. Ion de Magnésium. Sang blanc (Sève)

Effet photoélectrique

Interaction du sang blanc (de la sève) avec les rayons du Soleil.

Tous les êtres vivants sans exception inspirent de l'oxygène et expirent du CO²

95% du Gaz carbonique présent dans l’atmosphère provient de la respiration des êtres vivants. A l’occasion de cette crise épidémique qui a conduit les industries à arrêter leurs activités, on s’est rendu compte que le niveau de CO² n’avait pas changé. Si on veut supprimer les émissions carbone comme les écologistes le réclament, il faudrait empêcher les vivants de respirer. Donc les éliminer ! Le rôle de l’oxygène est d’éliminer par oxydoréduction les déchets issus du fonctionnement des organes. 

L'Homme - ion fe - sang rouge

Comme tous les êtres vivants les Hommes inspirent de l'Oxygène et expirent du Gaz carbonique

Le CO² de l’Atmosphère est une affaire naturelle de biologie mais non une affaire anthropologique d’industrie. Il n’y a pas de bataille à mener de ce côté d’autant plus qu’aucune couche de gaz, aussi compacte sera-t-elle ne fera barrage au rayonnement et jamais ne génèrera un quelconque effet de serre.

Métabolisme de l'Homme

Pigment Hémoglobine – Ion Fer – Sang rouge

Interaction des rayons du Soleil avec le sang rouge de l’Homme.

mollusque - ion Cu - sang bleu

Les mollusques comme les insectes inspirent de l'Oxygène et expirent du Gaz carbonique.

Ce sont des tonnes de CO² que déversent chaque minute les insectes dans l’atmosphère. Ce CO² grimpe plus vite vers les hauteurs que les autres molécules. Cet aspect des choses peut être mis à profit en cas d’incendie. Ainsi, lorsque accidentellement on se trouve bloqué dans une pièce enfumée, il est possible d’échapper à l’asphyxie en s’allongeant au sol sur le ventre, à ce niveau-là il subsiste de l’oxygène.

Métabolisme des mollusques

Pigment Hémocyanine – ion de cuivre – sang bleu

Effet photoélectrique

Interactions des rayons du Soleil avec le sang bleu des mollusques.

Algues - ion Ni - sang bleu

Les algues n'échappent pas à la règle. Inspiration d'Oxygène et expiration de Gaz carbonique

Les algues au sol dégazent leur CO² dans l’Atmosphère, tandis que les algues marines dégazent dans l’océan. C’est ce que font tous les autres vivants de ce milieu avec des conséquences abordées dans une autre rubrique.

Métabolisme des Algues

Pigment Phycocyanine – ion de Nickel – sang bleu (sève bleue).

Effet photoélectrique

Interaction des rayons du Soleil avec le sang bleu des algues.

Disparition des Dinosaures : une asphyxie généralisée

T-rex : 14 000 kg

Diplodocus : 16 000 kg

Diplodocus : 16 000 kg

Quinternaire TV
Abonnez-vous pour Apprendre, Connaître et Aimer le Monde.