quinternaire monde the world nation

Connaître le Monde : de l'Univers à  La Nature - Son Fonctionnement - Son Etat - Son Histoire : du Big Bang à l'Apogée du Temps

L'Atmosphère - Un Lieu - Un modèle réduit d'Espace-Temps

L'Atmosphère est un lieu où les molécules se comportent comme des astres. Des astres microscopiques. Des Micros-Astres !

Les molécules sont des objets de masse positive. Elles disposent d’un horizon d’attraction qui les conduit à s mettre à l’abri de l’attraction de la Terre en s’établissant sur une orbite GZERO. Mais elles s’évadent également de l’attraction des unes par rapport aux autres. Ainsi, elles ne peuvent pas coaguler et interagir chimiquement. Comme les planètes d’un système d’étoile, elles obéissent à la loi de distribution orbitale. Ce qui fait qu’elles vont s’établir en couches stratifiées distinctes et superposées, de telle sorte que les couches de molécules de masses molaires les plus élevées vont surplomber les couches de molécules de moindre masse. Du fait de l’évolution croissante de la Terre en masse, les couches de molécules vont progressivement se déplacer en altitude. C’est comme cela que le temps passant, nous aurons de l’oxygène à des altitudes de plus en plus élevées. C’est ainsi que dans un futur pas très lointain nous pourrons gravir les plus hauts sommets montagneux sans se munir de bouteilles d’oxygène.

Ces comportements des molécules interdit toutes formes de concrétion capable de se transformer en barrière à rayons infrarouges. La notion de gaz à effet de serre est donc une invention de l’inconnaissance, comme le sont la matière noire, l’énergie sombre, l’énergie du vide, les trois noirs ou encore les trous d’ozone.

Evolution de la montée en altitude des couches de molécules

Les molécules s'esquivent entre elles.

Ce sont des objets de masses positives. Tout en s’esquivant, elles s’évadent de l’attraction de la Terre.

Les molécules sont apolaires.

Elles ne coagulent pas et donc ne participent pas aux réactions chimiques. En conséquence, elles ne peuvent s’agglutiner pour faire écran au rayonnement et donc participer à un hypothétique effet de serre.

Les molécules "fabriquent" la pression atmosphérique

Lorsque la température de l’atmosphère augmente, les chocs entre molécules semplifient en puissance et en nombres. En conséquence, la pression atmosphérique augmente.

EVOLUTION DE L'ALTITUDE DES COUCHES DE MOLECULES ATMOSPHERIQUES EN FONCTION DE L'EVOLUTION DE LA MASSE DE LA TERRE

Ce tableau présente l'évolution d'altitude des couches de molécule aux différentes livraisons de données géodésiques IGS-ITRF
TRAITEMENTS IGS-ITRFMasse Terre kgWGS84ITRF-IGS 1994Augmentation Altitude en mètresITRF-IGS 2000 Augmentation Altitude en mètresITRF-IGS 2005Augmentation Altitude en mètresITRF-IGS 2008Augmentation Altitude en mètresITRF-IGS 2014Augme+I2:M2ntation Altitude en mètres
TERREMasse Terre kg5 980 000 000 000 000 000 000 0006 014 088 814 453 190 000 000 000ITRF-IGS 1994-WGS846 037 907 311 660 120 000 000 000ITRF-IGS 2000 - ITRF-IGS 19946 061 993 007 259 520 000 000 000ITRF-IGS 2005 - ITRF-IGS 20006 086 000 887 330 090 000 000 000ITRF-IGS 2008 - ITRF-IGS 20056 126 826 755 309 190 000 000 000ITRF-IGS 2014 - ITRF-IGS 2008
MoléculeMasse molaireMolécules Altitude PlafondMolécules Altitude PlafondMolécules Altitude PlafondMolécules Altitude PlafondMolécules Altitude PlafondMolécules Altitude PlafondMolécules Altitude PlafondMolécules Altitude PlafondMolécules Altitude PlafondMolécules Altitude PlafondMolécules Altitude Plafond
AZOTE0.0260138 800
8 825258 842178 860188 878188 90730
PYROXYDE AZOTE0.04401311 44711 4793311 5022311 5252311 5482311 58639
HELIUM0.006934 5424 555134 56494 57394 58294 59715
HYDROGENE0.0020162 4502 45772 46252 46752 47152 4808
OXYGENE0.0319999 7609 788289 807199 827209 846209 87933
CO20.0440111 44611 4793311 5012311 5242311 5472311 58539
MONOXYDE DE CARBONE0.028019 1329 157269 17618.9 194189 212189 24331
OZONE0.04811 953411 9883412 0122412 035 2412 0592412 10040