La symétrie, fondement de la connaissance et fossoyeuse des sciences...

La totalité des sciences enseignées aujourd'hui sont conceptualisées sur le principe de symétrie et par extension, le principe de conservation. Ce principe a été invalidé par des traveaux portant sur les "brisures de symétrie", travaux pour lesquels les auteurs ont reçu le prix Nobel de physique. Cette invalidation se répercute sur les sciences d'aujourd'hui, ce qui condamne le cadre dont elles dépendent : le paradigme de symétrie. Il faut donc lui substituer un autre concept. Ce nouveau concept est le paradigme d'asymétrie que j'ai développé dans cet ouvrage.